Développement durable, économie circulaire et pratiques populaires

la relation entre société et environnement a-t-elle besoin de l’économie ?

Autores/as

  • Denis Blot Université de Picardie Jules Verne, Habiter-le-Monde

DOI:

https://doi.org/10.26754/ojs_ais/accioninvestigsoc.2022437427

Palabras clave:

Circular economy, sustainable development, society, environment.

Resumen

L’économie circulaire prolonge et précise le développement durable en lui donnant le cadre formel de projets concrets. Cet article montre que ces notions de développement durable et d’économie circulaire s’appuient sur le présupposé très largement partagé de l’existence d’une sphère économique obéissant à ses règles propres. Il questionne les conséquences que cette croyance a sur des pratiques économiques hors marché relevant de cadres sociaux populaires et reposant sur de l’inter-connaissance, des résistances aux logiques marchandes et de la solidarité communautaire. L’économie circulaire ignore le caractère souvent écologique de ces pratiques et cherche parfois à les faire disparaître. Cette réduction de l’écologie à l’économie occulte les conséquences sociales du développement de l’économie circulaire et renforce la main mise de l’économie sur le social. L’article défend l’hypothèse selon laquelle l’économie circulaire, portée en germe par le développement durable, est un projet de société qui se construit sans la société.

Descargas

Los datos de descargas todavía no están disponibles.

Citas

Acquier, A. (2009). Du « développement durable » au « développement rentable » : chronique de la marginalisation d'une démarche de développement durable dans une grande entreprise. Annales des Mines - Gérer et comprendre, 98, 38-50.

Alexander, C. (2009). Illusions of freedom: Polanyi and the third sector. In Market and society: The Great Transformation today. Hann, C. & Hart, K. Cambridge: Cambridge University Press. 221-239.

Appadurai A. (Ed.), 1986. The social life of things. Commodities in cultural perspective, Cambridge, Cambridge University Press.

Arnsperger, C. & Bourg, D. (2016). Vers une économie authentiquement circulaire : Réflexions sur les fondements d’un indicateur de circularité. Revue de l'OFCE, 145, 91-125.

Barles, S. (2005). L’invention des déchets urbains. France 1790-1970. Seyssel, Champ Vallon.

Benelli, N., Corteel, D., Debary, O., Florin, B., Le Lay, S. & Rétif, S. (2017). Chapitre 3 - La formation de la valeur économique. Dans : , N. Benelli, D. Corteel, O. Debary, B. Florin, S. Le Lay & S. Rétif (Dir), Que faire des restes : Le réemploi dans les sociétés d’accumulation (pp. 41-56). Paris: Presses de Sciences Po.

Berlan, A., Carbou, G., Teulières, L. (2022). Greenwashing - Manuel pour dépolluer le débat public. Seuil. Collection « Anthropocène ».

Brunel, S. (2018). Le développement durable. Presses Universitaires de France.

Blot, D., Descoing, J., Fabry, C. (2018), Environnement et quartiers populaires. Paroles, pratiques, initiatives des habitants. Amiens. Editions Licorne.

Blot, D., Désert, J. (2019). Nettoyer la nature, est-ce vraiment une bonne idée ?, The Conversation, mis en ligne le 19 décembre 2019, https://theconversation.com/nettoyer-la-nature-est-ce-vraiment-une-bonne-idee-128151 /

Chevalier, S. (2010). De la marchandise au cadeau. Revue du MAUSS, 36, 197-210.

Chochoy, N. (2015). Karl Polanyi et l’encastrement politique de l’économie : pour une analyse systémique des rapports changeants entre économie et société. Revue Française de Socio-Économie, 15, 153-173.

Dagenais, B. (2015). L’ambiguïté du discours publics de l’entreprise : entre générosité et mensonge. Communication & Organisation,47, 13-30.

Debout, L. & Florin, B. (2011). Chiffonniers et entreprises privées internationales: Stratégies d’adaptation des acteurs formels et informels face à la reforme de la gestion des déchets au Caire. Égypte/Monde arabe, 8, 31-57.

Desvaux, P. (2017). Économie circulaire acritique et condition post-politique : analyse de la valorisation des déchets en France. Flux, 108, 36-50.

Dutertre, E. & Jullien, B. (2019). De la transformation numérique rêvée d’une industrie à sa transformation numérique réelle : le cas de l’entretien et de la réparation automobile. Revue d'économie industrielle, 168, 103-129.

Fassin, D. (2012). 1. Vers une théorie des économies morales. Dans : Didier Fassin éd., Economies morales contemporaines (pp. 19-47). Paris: La Découverte.

Fizaine, F. (2021). La croissance verte est-elle durable et compatible avec l’économie circulaire ? Une approche par l’identité IPAT. Natures Sciences Sociétés, 29, 312-325.

Fressoz, J. (2016). La main invisible a-t-elle le pouce vert ?: Les faux-semblants de « l’écologie industrielle »au xix e siècle. Techniques & Culture, 65-66, 324-339.

Gontard, N. (2018), La dangereuse illusion du tout recyclage. The conversation. https://theconversation.com/dechets-plastiques-la-dangereuse-illusion-du-tout-recyclage-90359

Grosse, F. (2010). Le découplage croissance/matières premières. De l’économie circulaire à l’économie de fonctionnalité : vertus et limites du recyclage. Futuribles, no 365, 99-124.

Guillard, V. (2019). Chapitre 1. Le gaspillage des objets dans la littérature académique. Dans : Valérie Guillard éd., Du gaspillage à la sobriété: Avoir moins et vivre mieux ? (pp. 19-27). Louvain-la-Neuve: De Boeck Supérieur.

Kirchherr, J., Reike, D., Hekkert, M. (2017). Conceptualizing the circular economy: an analysis of 114 definitions. Resources, Conservation and Recycling, 127, 221-232.

Larrère, C., Larrère, R. (2009). Du bon usage de la nature : pour une philosophie de l’environnement. Paris. Flammarion (Champs).

Latouche, S. (2003). L'imposture du développement durable ou les habits neufs du développement. Mondes en développement, no. 121, 23-30.

Laville, J. (2003). Avec Mauss et Polanyi, vers une théorie de l'économie plurielle. Revue du MAUSS, no 21, 237-249.

Malardé, V. & Pénard, T. (2019). Airbnb, Blablacar, Le Bon Coin… À qui bénéficient les plateformes de consommation collaborative ?. Économie & prévision, 215, 1-28.

Mauss, M. (1950). « Essai sur le don », dans Sociologie et anthropologie, Paris, PUF, 143-279.

Mouzon, C. (2021). La grande illusion. L'Économie politique, 90, 5-7.

Olivera, M. (2015). Insupportables pollueurs ou recycleurs de génie ? Quelques réflexions sur les « Roms » et les paradoxes de l’urbanité libérale. Ethnologie française, 45, 499-509.

Pacreau, F. (2016). La récupération dans les déchèteries : formes, motivations et devenir. Mouvements, 87, 96-106.

Polanyi, K. (1983). La grande transformation. Aux origines politiques et économiques de notre temps. Paris : Gallimard. Collection Bibliothèques Sciences humaines.

Riesel, R., Semprun, J. (2008). Catastrophisme, administration du désastre et soumission durable. Éditions de l’Encyclopédie des nuisances.

Steiner, P. & Vatin, F. (2013). Introduction – Le fait économique comme fait social. Dans : Philippe Steiner éd., Traité de sociologie économique (pp. 1-12). Paris cedex 14: Presses Universitaires de France.

Vivien, F. (2020). Pour que l’économie circulaire ne tourne pas en rond. Natures Sciences Sociétés, 28, 99-100.

Weber, F. (1989). Le travail à-côté. Étude d’ethnographie ouvrière. Paris : INRA/Éd. EHESS. Réimprimé dans la coll. «Réimpressions», Éd. EHESS, 2001.

Weber, F. (2013). 11. Le calcul économique ordinaire. Dans : Philippe Steiner éd., Traité de sociologie économique (pp. 399-438). Paris cedex 14: Presses Universitaires de France.

Weber, M. (2002 [1921]). Le savant et le politique. Paris : Bibliothèque 10-18.

Descargas

Publicado

22-12-2022

Cómo citar

Blot, D. (2022). Développement durable, économie circulaire et pratiques populaires: la relation entre société et environnement a-t-elle besoin de l’économie ?. Acciones E Investigaciones Sociales, (43), 211–234. https://doi.org/10.26754/ojs_ais/accioninvestigsoc.2022437427

Número

Sección

Artículos